Gérer le stress lié au licenciement

Emission Expert sur RTL du 21.11.2011

Comment se déclare le stress suite à un licenciement ?

Un licenciement peut être assimilé à un deuil. Ainsi, le travailleur peut être victime de stress post-traumatique.

Le stress post-traumatique se caractérise par un syndrome de répétition et un grand souci du détail: le traumatisme est revécu en rêve et dans les discussions autour du phénomène traumatisant.

Les conséquences sur la vie quotidienne peuvent être des troubles de sommeil, avec notamment une peur de s'endormir, des signes somatiques et comportementaux importants, comme des sursauts, de l'agitation ou une forte angoisse. La victime peut également souffrir d'un état d'alerte permanent qui l'épuise littéralement ou d'un état de vigilance par rapport à son environnement qui peut conduire à une certaine agressivité.

De même, peuvent apparaître certains troubles émotionnels comme l'introversion et la tristesse. La dépression accompagne souvent le stress post-traumatique.

La plupart des victimes auront tendance à éviter des situations qui s'apparentent au traumatisme, symptôme qui peut se généraliser à des situations de moins en moins similaires, ce qui augmente l'isolement et la diminution des activités.

Quels sont les facteurs de risque ?

Il apparaît que les femmes risquent 2 fois plus d'en être affectées que les hommes.

Quels sont les moyens de prévention au niveau de l'entreprise ?

Au niveau de l'entreprise, il est important d'annoncer un licenciement avec méthode :

  • Ne pas annoncer un licenciement la veille de vacances ou de jours de fête
  • Faire preuve d'une disponibilité totale, même dans le cas de conflits important et complexes
  • Rester humain et offrir un maximum de place à la parole
  • Expliquer, tempérer, distinguer la sphère professionnelle de l'individualité même du collaborateur
  • Gérer l'onde de choc que ne manquera pas d'occasionner l'annonce d'un licenciement en initiant des réunions, répondant a des demandes d'explication et en faisant un état des lieux
  • Courage, lucidité et dialogue sont les piliers d'une séparation professionnelle bien appréhendée. Il n'existe pas de « solution miracle » pour gérer ces moments difficiles, mais une façon ouverte et légitime de les mener à bien.

Quelles sont les solutions pour la personne victime de stress post-traumatique ?

  • Accepter cette phase de deuil
  • Ne pas cacher ses émotions
  • Parler du traumatisme autour de soi
  • Partager ses angoisses
  • Essayer de rencontrer des gens qui ont vécu le même traumatisme
  • Ne pas s'isoler
  • Consulter un professionnel pour surmonter ce traumatisme
  • Aller de l'avant avec, par exemple, l'aide d'un coach pour gérer cette transition de carrière.
Dernière mise à jour